23 mars 2008

La nuit est faite pour dormir

La nuit tombe. L'écran de mon ordinateur luit. Je ne dors pas. Je dois écrire ce texte. On me l'a demandé. On l'attend. Je suis assise à la lueur de l'écran. J'ouvre le traitement de texte. Aveuglement violent de la page blanche verticale. Je la couvre avec le solitaire. C'est un jeu de carte sur fond vert. Plaisir solitaire. Plaisir coupable. En fait, pas un plaisir, une fuite honteuse. Un ver solitaire qui ronge avant sa source mon texte que je dois écrire, qu'on m'a demandé, qu'on attend. Mille et une parties de solitaire.... [Lire la suite]
Posté par lamoni à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2008

Mes nerfs en pelote...

Mes nerfs en pelote. Tu t'en fous. Ça t'amuse, même. Tu les tricotes bien serrés. Le torchon brûle. Tu t'en fous. Tu dis "J'ai toujours les serviettes, tu vois ça sert de pas lée mélanger". Je jette l'éponge.Tu t'en fous. Tu la laisses à vau l'eau flotter... ou sombrer. Je mets les voiles.Tu t'en fous. Tu regardes le vent souffler. Pourtant moi, j'y croyais.Depuis le premier jour j'y croyais, quand tu m'a invité à se faire une toile.J'y croyais, à toutes tes promesses, à toutes les caresses de ta voix de... [Lire la suite]
Posté par lamoni à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2008

Presque rien

Juillet.Allongée nue sur la plage, je n'ai rien. Il n'y a rien. Rien que moi et la plage. Rien ? Presque rien.Une bouteille d'eau. Un livre. Un carnet. Un stylo. Une serviette éponge 75x150 cm entre le sable et ma peau. À côté de la serviette, un paire de sandales d'été. Une culotte, un soutien-gorge, une chemise légère, un pantalon. Dans la poche du pantalon, la clé de la voiture qui m'a transportée jusqu'ici. J'ai laissé mon sac à main dans la voiture. Dedans, il y a tous mes papiers obligatoires, qu'on dit d'identité, car ils... [Lire la suite]
Posté par lamoni à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]