C'est moi qui fait couler le sable
Et tourner les aiguilles
Et lever le soleil
Et jaunir les saisons.
C'est moi qui rosit l'horizon
Je suis demain la veille
Je suis le sang des villes et le ciment des fables.

Moi, qui ne fais que passer.

C'est moi l'attente et moi l'ennui
Le battement d'un coeur
Le battement d'un cil
Ou d'une double croche
C'est moi qui gonfle la brioche
Et qui vous rend fébriles
C'est moi qui fâne les floeurs
C'est moi qui donne et qui reprend la vie.

Moi, qui ne fais que passer.

J'ai vu s'élever des montagnes
S'éteindre des volcans
Grossir le tronc des arbres
J'ai vu tant d'amoureux s'asseoir sur ce banc
J'ai entendu gronder la mer
Jouer des enfants
Crisser la lame dans la terre
J'ai vu tant d'amoureux se lever de ce banc.

Mais je ne fais que passer.